Infovaticana
La joie, mais dans le Seigneur
a2, Articles, Billet franciscain

La joie, mais dans le Seigneur

Redaction
6 février 2019

S’il y a bien un thème franciscain qui est évoqué mal à propos aujourd’hui c’est incontestablement celui de la joie.

Notre époque contemporaine productrice de cerveaux désordonnés fait facilement oublier que certains – comme saint François – avaient reçu une éducation à l’ordre par une heureuse continuité entre milieu familial et milieu social. Or ces deux milieux étaient profondément marqués par le catholicisme… c’est tout sauf un hasard !

Cette joie franciscaine, nous la trouvons merveilleusement décrite dans le fameux passage des Fioretti qui voit saint François se faire refuser l’accès à un couvent alors qu’il est en train de geler dans le froid et la neige. La conclusion nous donne la clé de cette joie : « Si nous supportons toutes ces épreuves, patiemment et avec allégresse, en pensant aux souffrances du Christ béni, que nous devons supporter pour son amour, ô frère Léon, écris qu’en cela est la joie parfaite. » La mise en gras est nôtre…

Ainsi la joie est intimement liée aux souffrances du Christ et donc à la pénitence qui n’est qu’une dimension de l’imitation de Jésus-Christ à laquelle doit tendre tout catholique. Notons bien que saint François spécifie bien le motif qui permet à la joie d’imprégner toute épreuve, aussi pénible soit-elle : c’est l’amour du Christ. Par sa Passion et sa Mort, Jésus nous a rendus héritiers du Royaume : sa Résurrection vient attester de la réalité de cet héritage qui est le partage de la vie trinitaire. C’est là le fondement de toute joie et c’est pourquoi saint François admonestait les frères dans sa Première Règle de se garder de se montrer mélancolique ou triste : « Que les frères prennent garde de ne pas montrer visage triste et sombre comme les hypocrites, mais qu’ils se montrent joyeux dans le Seigneur, gais et aimables comme il convient. »

Encore une fois insistons sur ce que dit saint François : il ne faut pas se montrer joyeux, tout court ; il faut se montrer joyeux… dans le Seigneur !

Redaction