Infovaticana
Une prédication… simple
a1, Billet franciscain

Une prédication… simple

Redaction
14 mars 2019

La règle de saint François est en fait très complète : en plus de veiller à certains des aspects de la vie spirituelle et matérielle des frères franciscains, elle donne quelques indications concrètes sur leur mission en dehors du couvent.

Ainsi le neuvième article – la règle en compte douze – s’intéresse aux prédicateurs. S’il en était besoin, la règle précise que la prédication est soumise au devoir d’obéissance :
Que les Frères ne prêchent dans le diocèse d’aucun Évêque, quand ce dernier s’y opposera. Et que nul des Frères n’ose, en aucune façon, prêcher au peuple, si le Ministre général de cette Fraternité ne l’a examiné et approuvé, et ne lui a concédé l’office de la prédication.

Nous pouvons voir là, en plus d’une prudence de bon aloi – les prédicateurs hérétiques pullulaient à l’époque –, le reflet du fait que la contemplation personnelle des mystères de Dieu a toujours primé sur les activités extérieures, tant pour saint François que pour toute la Sainte Église. Si le frère franciscain n’est pas chargé de prêcher, il lui reste toujours la régularité de la vie conventuelle faite de prières et de services de communauté. En soi, c’est déjà une prédication par l’exemple.

Pour ceux qui prêchent par la parole, la règle dit ceci :
J’avertis aussi et j’exhorte les mêmes frères, de veiller à ce que, dans les prédications qu’ils font, leurs paroles soient pondérées et chastes, pour l’utilité et l’édification du peuple, lui annonçant les vices et les vertus, la peine et la gloire, avec brièveté de discours.

Les vices et les vertus, la peine et la gloire : tout est admirablement résumé par un raccourci d’une noble simplicité. La vie de vertus mène à la gloire du Ciel alors que l’abandon aux vices débouche sur la peine éternelle.

Saint François n’avait pas d’autre ambition que d’indiquer le chemin du Ciel à qui voulait bien l’emprunter ; la chose est finalement simple et s’accommode fort bien de la brièveté du discours !

Redaction